Dix points forts pour convaincre

1 – Le cadre

situé dans un quartier calme du 6ème arrondissement, entre Montparnasse et Saint-Germain-des-Prés, juste en face du Bon Marché, desservi par de nombreux moyens de transport, le Cours Montaigne est à moins de vingt minutes de n’importe quel point de la capitale et à moins d’une heure de la grande banlieue. L’établissement offre un caractère convivial, chaque section disposant de sa propre classe. Ce cadre exceptionnel participe à l’épanouissement des élèves.

2 – Les professeurs

du Cours Montaigne sont non seulement pourvus de titres exigés par l’enseignement public, possèdent une grande expérience pédagogique mais participent qui plus est à d’autres activités dans les domaines de l’édition, de la télévision, de l’humanitaire ou des cours du soir, ouverture sur l’extérieur et la vie professionnelle qu’ils entendent partager avec leurs élèves.

3 – Le petit effectif

de dix à quinze élèves par classe, permet un suivi de chacun d’entre eux. Le conseiller pédagogique veille par ailleurs à déterminer des groupes cohérents en vue de générer une dynamique d’ensemble et une émulation individuelle.

4 – La proximité

des élèves et des enseignants permet d’instaurer un climat de confiance réciproque, dans le strict respect du règlement intérieur de l’école, dont les maîtres-mots sont « compréhension et discipline ». Le dialogue parents-enseignants (et, le cas échéant, avec les autres soutiens de l’adolescent) est très vivement encouragé voire sollicité, afin de déterminer ensemble les stratégies les plus adaptées.

5 – La personnalisation

des travaux demandés et des corrections permet d’établir un véritable programme de progression propre à chacun, en fonction de son niveau de départ et en vue d’atteindre le niveau exigé par l’Education Nationale. De plus, les professeurs peuvent suivre les élèves d’une année sur l’autre, établir de ce fait un véritable plan d’évolution dans la continuité.

6 – L’interdisciplinarité

favorisée par le travail d’équipe des professeurs, entend aménager et mettre en relation les parties du programme, en vue de faire porter les progrès de l’élève sur l’ensemble des matières, dont aucune ne doit être négligée. Le Cours Montaigne, en relation étroite avec le Rectorat, s’est d’ailleurs toujours attaché à suivre le programme officiel de l’Education Nationale, à mettre en phase ses élèves avec le niveau d’exigences requis.

7 – Le travail

est une condition sine qua non des progrès à réaliser. Il se manifeste en classe, à l’écrit comme à l’oral, lors des devoirs sur table, des compositions trimestrielles ou à l’étude dirigée. Il se poursuit à la maison, soit en terme de préparation, de mémorisation ou d’exercice écrit. Une attention très particulière sera apportée aux corrections, systématiques pour tous les devoirs écrits, le plus souvent sous forme de corrigés polycopiés. En revanche, les élèves devront fournir des travaux rigoureux, dans les temps impartis. En cas de manquement à ces règles, ils seront susceptibles d’être retenus afin de les refaire.

8 – Une formation

plus spécialisée peut-être envisagée en fonction de l’orientation souhaitée par l’élève – par exemple dans le domaine administratif, artistique, sportif. De même, soucieux de s’ouvrir sur la société civile et le monde du travail, le Cours Montaigne de Paris entend favoriser à partir de la troisième des initiations et stages d’une semaine, auprès des entreprises. Une manière pour chacun d’œuvrer sur le terrain de ses ambitions personnelles.

9 – La culture générale

est un facteur clé de la curiosité et maturité d’esprit, de la réflexion et de la capacité d’adaptation, que ce soit en vue d’études supérieures ou d’intégration dans le monde du travail. Grâce à la qualité de son corps enseignant, le Cours Montaigne de Paris permet cette ouverture d’esprit, de réflexion et d’analyse, que ce soit dans le cadre de sorties commentées (expositions, musées, cinéma) d’interventions extérieures (avec des artistes, des chefs d’entreprises) ou d’ateliers thématiques (informatique, art, photographie, philosophie, méthodologie).

10 – Les valeurs humanistes

sens du devoir, respect dû à autrui, tolérance et bonne éducation seront sollicitées de la part de chacun, afin d’œuvrer dans un climat d’une convivialité indispensable à l’épanouissement psychologique de l’enfant, dans un cadre protégé des fléaux de notre époque comme la violence et la drogue. L’extrême vigilance de chacun d’entre nous – professeurs, élèves, parents, autorités morales – a permis de réaliser ce havre de paix, de sagesse et d’études, où chacun peut faire la preuve du meilleur de lui-même et recevoir le meilleur de tous.